Image

#affaires

Une table rase à mon chevet,

Je fais main basse sur tes mollets.

J’ai déshabillé le rasoir électrique

Il m’a parlé de toi.

L’abat-jour rougis

au souvenir de tes nuits contre moi.

Le linge seul a gardé la fragrance de ton cadavre.

La prise du téléphone

et mon index pris comme une bondieuserie dans mes appels.

Ma gamelle n’est pas remplie d’eau bénite.

Demain il fera beau

C’est une grenouille à genoux qui me l’a dit.

Tes grimaces s’effacent des Photomatons.

Tu as au grenier le grimoire des grimaces.

Vas avec à l’assemblée des limaces

Et joue de l’accordéon.

Porte à ton cœur un coup de voix et gueule comme un hippodrome à la radio.

Mes lacets attendent leur pendu du jour.

Ils font acte de bienfaisance.

Il faut bien désengorger l’humanité comme les escargots.

Un petit peu de pep pour les penseurs

pendus aux pendules toujours en retard.

Mon lit est une brocante.

On y trouve de tout

Même des cercueils pas chers. 


Guy Lechevallier (en gras) et Clodius, 2016

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s