#loveKapital

Tu pleures des colliers de remords qui ruissellent dans ma gamelle.

J’ouvre mes veines
Et j’y trouve un vide abyssal
Dans mon paradis fiscal

Mon corps offshore meurt de soif de ta voix d’oiseau mort.
Tes doigts se délectent de mes angoisses.

Ta chevelure de papier de banque
Ruisselle dans les flots de l’injustice

Le sang de ton ventre fait la débâcle des embryons coté dans ma bourse.

Nous nous sommes tellement aimé
Un vendredi noir
C’est notre faillite d’être nostalgique

Je spécule sur la tendresse de tes courbes.
Le cours de ma devise est à la hausse.
Accepteras-tu du liquide?

J’ai la même érection que celle du cac 40
Tout ruisselle sur mes yeux
Hé je t’aime comme un huissier de Gibraltar

Alouette, je te plumerai.

Ma poulette, je te sucerai les os.

Renfloue mes coffres, mon bijou.

D’acte en acte notariaux
Notre amour dégouline 
Comme l’arrogance
Des puissants
Viens je connais une autre source de chaleur

Mon oiseau du paradis
Ma petite canaille
L’amour ne s’impose pas
Il s’optimise

Sois mon petit profit pour la vie
On s’en fout du brixit

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s