esprit 0003 | La liberté de conscience contre l’endoctrinement dans la culture de l’Autorité

|MON ESPRIT| 1v2 Une capsule pour de la transparence idéologique.

Pour moi, la spiritualité est indissociable de la politique, de l’éthique et de toutes les formes de domaines du savoir qui cherchent un sens à notre existence et à ses conditions.

La spiritualité, c’est rechercher à se connaître soi-même comme un corps avec des affects et des possibilités qui donnent une assise matérielle à notre esprit. C’est la conscience de soi qui déjà nous distingue, à cette échelle, du Monde.

Nous sommes un corps partageant des communautés d’affects dans un environnement. Déjà pour cohabiter l’espace avec les autres corps affectifs, il faut une conscience sociale, une éthique qui oriente nos choix de comportements pour assurer notre bien-être avec autrui dans un environnement sain. Il en va de l’autonomie sociale, de la souveraineté du corps qui, autodéterminé, prend en charge son existence dans la mesure d’un environnement à garder sain. La défense n’est légitime qu’en cas d’agression, d’où la recherche d’ouverture d’esprit et de non jugement président à l’entraide qui matérialise la solidarité. L’éthique, c’est la conscience politique, qui aujourd’hui, dans la société stratifiée par les schèmes de violences formelles et informelles, est, à ce stade de l’histoire, la conscience de classe.

Le corps dépend d’une maison, la Terre, la biosphère où toutes les synergies façonnent notre évolution parmis d’autres espèces. Cette cohabitation écologique nous ramène à la conscience d’espèce et à l’interdépendance des Vivants. C’est la conscience écologique.

Au delà de l’habitus et du corps, se trouve l’immensité du ciel, du cosmos et des lois de l’infiniment grand, nous quittons la fenêtre du Vivant pour se rendre compte qu’une multitude de réalités nous échappent, et quand dans l’infiniment petit les chercheurs cherchent à concilier les forces qui organisent l’Univers, nous espérons que dans le continuum du Réel, nous parviendrons à briser la solitude de notre espèce narrative et à unifier le Vivant dans un sens consolant. C’est ici que doit faire écho notre spiritualité. C’est à dire que nous habitons le même cosmos du clochard et du bourgeois, quand bien même tous les hiérarchistes nous diraient le contraire. Cette spiritualité, c’est l’humilité essentielle à ce que notre esprit, notre individualité individuée, soit en paix avec le Monde.

Mais sans justice, pas de paix ; pas de guerre entre prolétaires, pas de paix entre les classes. À notre échelle sociale, se trouve l’aboutissement de notre destin d’espèce, serons-nous en guerre les uns contre les autres sur un Marché qui exploite notre narcissisme ou cohabiterons-nous le Monde, libres et égaux?

La religion est à la spiritualité, ce que le capitalisme est aux relations humaines.

2 réflexions sur “esprit 0003 | La liberté de conscience contre l’endoctrinement dans la culture de l’Autorité

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s