contrat 0003| Le contrat anarchiste contre la culture de l’Autorité|

|LE CONTRAT ANARCHISTE, LA NÉGOCIATION ET LE CONSENTEMENT| 1v2

Le contrat idéal est démocratique. Il fait appel au consentement unanime des parties intéressées. Ces personnes sont considérées assez adultes pour être candidates au consentement. Elles ont atteint un stade capacitaire de sens critique jugé suffisant pour que l’ensemble des adultes capacités puisse convenir à un consensus formel faisant suite à une négociation explicite. Dans ces termes, il est entendu qu’une personne intéressée inspire la confiance, et de ce fait, un sentiment de sécurité mutuel et partagé. Pour initier un tel sentiment, le regroupement par affinités semble le meilleur des prétextes pour faire société. Sinon, agir de façon éthique envers tous et chacun au quotidien déjà inspire un tel sentiment, qui s’inscrit dans un cercle vertueux.

Un contrat démocratique fait appel à une négociation directe et explicite. Je la pose comme directe, car ce sont les candidiats au consentement eux-mêmes qui sont investis d’un tel pouvoir de négociation en vertu du principe d’autonomie des corps autodéterminés et personne ne peut s’arroger le droit de négocier les termes d’un contrat au nom de quiconque. Je développerai la notion de procuration ultérieurement, un contrat en amont de l’imprévu.

La négociation, c’est l’action de délibérer les termes d’un contrat. Si le contrat est adopté, cela entend que le consentement est formel et unanime. Je le pose comme formel, car il doit être manifeste et au mieux documenté. Il s’impose comme unanime, car la divergence crée des zones d’incertitudes où l’imprévu et l’improviste laissent aux préjudices la possibilité de se produire. Le contrat et son application sans négociation sont un rapport de viol. Le contrat et son application sans consentement sont un rapport de viol aussi.

Négocier explicitement et consentir formellement, c’est ça, la démocratie directe.

La modalité de la délibération doit être la Parole de soi-même. La modalité du consentement doit être la Parole de tous. Sans le consentement, tributaire de la négociation par la délibération explicite, d’une seule partie intéressée, le contrat est « nul et non avenu ».

Cela s’entend sur la condition d’un consensus fondateur, fédérateur et solidarisant, le principe directeur de toute négociation subséquente. Une affinité peut constituer une amorce au rapport social formel dans le cadre contractuel ou informel dans un contexte d’improvisation.

Certains codes ou modèles existent déjà, à la condition de connaître les procédures du code ou du modèle, on peut l’utiliser comme consensus fondateur. Une nouvelle partie intéressée devra les étudier, dans la mesure de l’entraide gratuite et non-payée, j’entends ici la mesure de la solidarité et de l’éducation populaire.

L’éducation populaire n’est possible que grâce à l’aménagement de temps citoyen. Le temps citoyen comme les moments de droit à la paresse, au sens de Lafargue, ne sont possibles que parce que le travail est solidaire. Dans un monde où règne le profit, le surtravail nécessaire aux revenus d’entreprise, monopolise le temps citoyen. Dépourvus de temps libre, les travailleurs ne peuvent entreprendre leur formation citoyenne. D’une part, car personne ne peut assurer l’absence de l’un, d’autre part, car le travailleur est engagé dans la production de valeur capitaliste, de profits pour les Patrons et de la part de l’État.

*

Une question demeure, est-ce que les revenus des Patrons et de l’État reviennent dans l’économie sociale, celle qui assure les services GRATUITS aux citoyens et aux travailleurs, aux producteurs de valeurs par la force de travail?

Pouvons-nous directement négocier explicitement le principe directeur des contrats qui nous engagent dans la production de valeur par notre force de travail ; et y consentir formellement? Qui décide?

Sans consentement, tout rapport est un viol, une violence arbitraire, une violence autocrate, une violence narcissique, un hiérarchisme ou une Autorité. Ça croupit dans la même soupière!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s