don 0004 |Le don contre le profit : la solidarité de tous.tes contre la culture de l’Autorité

CAPSULES PHILOSOPHIQUES ET POLITIQUES
Le but de ces capsules regroupées en rubriques est un exercice d’argumentation. Les lecteur.rices sont appelé.e.s à me donner la controverse, afin que j’améliore mes arguments. Quand j’aurai une thèse, je travaillerai sur l’articulation d’un argumentaire contre ce que j’appelle pour le moment « la culture de l’Autorité ». Enfin, si une conclusion advenait de ce processus philosophique, je tâcherai de produire un travail de vulgarisation destiné à tout public. Bien entendu, tous.tes sont les bienvenu.e.s sur ce blog.

Je vous présente quelques solutions contre le Capitalisme et sa Dictature de la propriété dans la capsule don 0004, une sixième réécriture qui inclut quelques pistes sur la décroissance. C’est le résultat de jolies conversations. Je vous remercie!

Bonne lecture!

don 0004 |Le don contre le profit : la solidarité de tous.tes contre la culture de l’Autorité

|DES PISTES POUR INSTAURER L’ÉCONOMIE DU DON| 1v6

À mon avis, pour aider la planète à guérir, il faut sortir du Capitalisme et de sa Dictature de la propriété. Trois ingrédients me semblent incontournables : la transition institutionnelle, la guérilla du don et la décroissance.

Une méthode soft pour instaurer l’économie du don par le #réformisme et l’#étapisme pour ceux dont la lutte reste insitutionnelle.

Les étapes vers le don, c’est

1- La monnaie pleine (arrimé au travail concret d’un territoire) et étatisation de la monnaie,

2- 15$/h (valide pour le Québec, 2008 ; voir l’indexation au coût réel de la vie d’aujourd’hui)

3- Travail équitable et capacitaire :

3.a salaire à la personne, basé sur la mutualisation du capital ; sur la formation et sur l’expérience en moins de 10 palliers dans un rapport 1:4 (les chiffres sont à titre d’indication ; lire les travaux de Bernard Friot)

3.b réduction du rapport, puis réduction du nombre de palliers,

3.c travail équitable et capacitaire avec un revenu universel et les moyens collectifs d’inclure tous le monde au récit collectif ;

4- Révolution économique :

4.a abolition de la propriété privée et de l’économie qui en découle,

4.b abolition de la monnaie et des Institutions qui en dépendent,

4.c institutionnalisation du bien commun, du bien d’usage, personnel ou collectif – il faudra travailler la notion de bien d’emprunt au sens matérialiste,

4d- Révolution sociale :

4.d.1 autonomisation des peuples sur des zones géographiques poreuses par l’abolition des États et des Nations, et des classes issues de cette stratification sociale, abolition des frontières,

4.d.2 société du don telle qu’étudiée par les chercheurs du MAUSS (Caillé, Mauss et al.) et sur les travaux de Gibson & Graham et bien sûr sur mes travaux… un peu quand même!

Et selon la taille de la collectivité, cela se combine à la stochocratie, cad le tirage au sort qui repose sur la formation citoyenne et sur la polyvalence (consulter les travaux d’Étienne Chouard, ne me faites pas le coup de la politique ad personam et du délit par association)

Une méthode hardcore, en parallèle à la méthode soft pour les plus hardiz qui feront l’#insurrection.

À défaut de réussir une réforme étapiste des institutions, je prône la guérilla du don, cad la guérilla par le gratuit ET par le non-payé. C’est le boycott et la désobéissance au Capitalisme et à ses Institutions.

Chaque transaction monétisée contribue au PIB, donc au Capital, le monopole, la mainmise, plutôt, sur la valeur concrète de notre Travail.

Pour briser la chaîne monétaire >>>

  • sabotage et vandalisme des outils et des lieux de domination
  • vol (à l’exploiteur)
    (reprendre TOUS les outils et les lieux)
  • multiplier les TAZ et les squattes
  • piratage des savoirs
  • don (du bien commun de tous à tous)
  • déchétisme (usage gratuit et non-payé des déchets)
  • autosuffisance, solidarité et entraide
    (maraudes, rond-point, communes etc.)
    (polyvalence et éducation populaire)
  • jardinage,
  • artisanat, réutilisation et réparation
  • décroissance*

J’en oublie sûrement.

Voilà des façons de briser les chaînes monétaires qui engraissent le grand Monopole.

* En gros, voilà ce que j’entends par « décroissance » :

1- l’économie locale :

1.a ruralisation du bitume et du béton inutiles
en espaces verts et horticoles urbains
(potagers communs)
(abolition de la propriété),

1.b l’éducation (populaire)
gratuite et non payée, décloisonnée de la propriété,
et donc, la polyvalence,

1.c réparation des marchandises,
réutilisation des matières et artisanat,

1.d organisation municipale en lieux communs
de production marchande – au sens de Gibson & Graham –
cad que les besoins commandent l’entraide gratuite et non payée, culturelle et sociale – contre l’Entreprise ;

2- la production écologique :

2.a la production pérenne contre l’obsolescence,

2.b la standardisation et la modularisation de l’électronique
et des technologies de pointe,

2.c la fin de la surproduction de marchandises et de déchets,

2.d la priorité au compostage contre le recyclage,

2.e le recyclage au bilan énergétique favorable ;

3- et la revitalisation des sols, la sortie du carbone
et de l’urbanisme pour la voiture.


“donner” ET “prendre” =! “voler” ET “vendre”
Donner ET prendre, ce n’est pas voler ET vendre.

[https://clodius.blog/2019/11/03/838/]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s